Bruxelles « culturelle » de France Soubeyran


NEWS / mardi, mai 17th, 2022

Coté Musique  Singing Brussels Marolles Let’s Zing Ensemble

« Ça vous dit d’accueillir l’été avec nous ? Après deux ans de sommeil, Singing Brussels est de retour. Rejoignez-nous le dimanche 19 juin pour Singing Brussels Marolles, une grande cantate urbaine dans le cadre de la Fête de la Musique.

Rejoignez-nous le dimanche 19 juin pour Singing Brussels Marolles, une grande cantate urbaine dans le cadre de la Fête de la Musique. Entre 13h et 14 h30, plusieurs chorales de Flandre, de Wallonie et de Bruxelles interpréteront leur propre répertoire le long d’un parcours à travers les Marolles. Vers 15h, nous nous retrouvons au Palais de Justice pour un concert de clôture avec Laïla Amezian, Olivier Thomas, les différentes chorales et les fanfares festives dirigées par Laurent Blondiau.  

Tout le monde est invité à venir chanter. Vous pouvez participer individuellement, avec vos amis ou avec votre groupe vocal. Dans les prochaines semaines, vous pourrez commencer à préparer le concert final festif avec Laïla Amezian et Olivier Thomas. 

Où ? Bozar
Quand ? 19 juin 2022

Exposition  « Trance’n’dance »  de Isabel Munoz à « Hangar »

A chaque fois, les expositions du Hangar me surprennent par leur force et leur puissance. Celle consacrée à Isabel Munoz Hangar est une exposition très forte.

Composée d’une centaine d’images ainsi que de vidéos et photogrammes, Hangar propose une exposition  en trois parties –Immanencia évoque le rapport de l’Homme à ses origines et interroge le tension entre tradition et modernité, passé et présent : les photographies concernant la pratique du Buto   nous amènent à nous interroger sur  le regard que nous portons à la vieillesse, à l’identité. 

–Avec Agua, deuxième partie de l’exposition, Isabel Munoz  nous plonge dans un monde irréel avec  des corps en   apnée s’abandonnant à l’impesanteur mais aussi dans le monde de la  pollution océanique de matière plastique. 

— Éxtasis, troisième partie de l’exposition est consacrée aux pratiques corporelles se rapprochant de la transe et de l’automutilation . Difficile mais beau.

Une immense  artiste que l’on a parfois surnommée « portraitiste du corps ». 

Où ? Hangar, place du Chatelain à Ixelles
Quand ? jusqu’au 18 juin 2022


Exposition Robberto & Milena Atzori Hypnagogie Kult XL Ateliers  jusqu’au 22 mai 22

Décidemment le confinement  a été pour certains artistes source de questionnement et de re-création !  je donne la parole à Gilles Bechet pour cette exposition   » C’est en plein confinement que Robberto et Milena Atzori ont commencé à regarder autrement le Jardin des délices de Jérôme Bosch. « C’est une œuvre charnière qui traduit un moment symboliquement important de l’histoire humaine. C’est celui où l’harmonie régnait encore entre les hommes et les autres espèces vivantes avant de basculer dans les conflits et dans l’envie », souligne Milena.

Depuis 2017, la pratique du couple d’artistes italiens combine dessin, peinture, sculpture et broderie. Coincés dans leur appartement, ils avaient besoin de créer un monde nouveau, sans barrière ni préjugé. Ils ont donné à ce projet le titre Hypnagogie, c’est-à-dire la dernière étape avant le sommeil, ce moment où la veille vacille, où la raison lève les voiles et où l’imaginaire se mêle au réel. « C’est un moment où on est prêt à changer les fausses certitudes et écouter les multiples personnalités qui nous habitent. Et l’esprit peut se laisser aller à de nouvelles associations. »

Tout a commencé par une série de dessins et aquarelles aux teintes sucrées et pastel, des bonbons pour les yeux. Un nouveau monde sans les blessures de l’ancien. Les êtres humains n’y font qu’un avec les plantes et les animaux. Ces dessins, comme les sculptures qui s’en inspirent, sont très colorés. « On voulait investiguer les perceptions immédiates que nous procurent les couleurs, le sentiment de plénitude devant un coucher de soleil. Pour beaucoup d’animaux, le langage des couleurs est déterminant. »

A nouveau , comme pour  tant d’artistes actuels , le textile devient matière noble , matière de création et pas de décoration.

Je vais courir découvrir ces êtres de textile !

Où ? Kult – Ateliers Ixelles, 23 rue Wiertz, 1050 Bruxelles
Quand ? jusqu’au 22 mais 2022. Ouvert le mardi de 14à 18h, Jeudi et vendredi de 12h à 19h


Exposition « Polak  » à la Fondation Boghossian jusqu’au 21 aout 22  « Technologie et métiers d’art une architecture du merveilleux »

C’est à nouveau un plaisir renouvelé de revenir  dans le cadre magnifique de la villa Empain  et cette fois ci ce fut,  dans le sous sol,  une exposition  passionnante qui nous  propose de découvrir, sous un éclairage un peu nouveau,  l’œuvre de l’architecte Michel Polak (1885-1948), auteur notamment de la Villa Empain mais aussi du complexe Résidence Palace (aujourd’hui Centre de Presse International et Conseil de l’Union Européenne), de l’Institut dentaire George Eastman (aujourd’hui Maison de l’histoire Européenne) et du siège de la Régie des Téléphones et des Télégraphes (aujourd’hui administration de la Commission Communautaire française). « Si l’œuvre de Polak est représentative des styles de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle, elle se distingue par son opulence et son luxe. A travers ses réalisations transparaît l’évolution du métier de l’architecte vers l’architecte-artiste et un intérêt croissant pour l’Orient, l’Art africain et les découvertes en égyptologie.L’exposition propose une relecture de l’œuvre de Michel Polak à la lumière des bouleversements historiques, technologiques et stylistiques de l’époque. Comment l’architecte s’insère et se distingue de l’esthétique en vogue, réinterprète les codes en vigueur, absorbe les découvertes de son temps et se positionne vis-à-vis de ses contemporains. » L’exposition est passionnante car elle regroupe  des documents d’archives rares, des photos d’époque, des plans originaux, des films inédits sur notamment le résidence Palace, bref toute une documentation qui nous permet de mesurer le génie de cet architecte Et imaginez mon émotion lorsque, au hasard d’une conversation,  j’ai pu faire la connaissance de toute la famille  de Michel Polak : les  petits enfants de Michel Polak étaient là  et nous avons pu, par exemple,  évoquer leurs souvenirs  avec leur grand père dans le lieu mythique du Résidence Palace. Merci à vous, Simone, Micheline, Jean Michel, Françoise, Yves et Francis de m’avoir offert ce moment  exceptionnel.  

Exposition sur les théâtres en papier – Musée de la porte de Hall

Je ne sais pas si vous êtes comme moi ! tout ce qui est miniature, petit, me fait rêver et me transporte dans le monde des enfants…

..Le théâtre en papier, théâtre miniature ou théâtre de table, était, autrefois, une source de plaisir pour petits et grands, aujourd’hui, un peu tombé dans l’oubli. L’exposition ‘Magical Theatres’ vous fait revivre le monde magique de ce jouet, ses merveilleux décors colorés et ses petits acteurs de papier. La Porte de Hal vous ouvre les portes d’un univers rempli d’histoires, des pièces de Shakespeare aux contes des frères Grimm.

L’exposition ‘Magical Theatres’ se déroule au troisième étage du  bâtiment féérique du Musée de la Porte de Hal. Ce vestige de la seconde enceinte de Bruxelles vous fait découvrir, dans une présentation permanente, l’époque où la ville était fortifiée et propose un panorama impressionnant depuis son chemin de ronde. Les expositions temporaires qui y sont présentées annuellement mettent l’accent sur divers aspects de la vie quotidienne d’hier et d’aujourd’hui, en puisant régulièrement dans les collections d’Ethnologie européenne des Musées royaux d’Art et d’Histoire.

Un audioguide lié à l’exposition et à la Porte de Hal vous est offert à l’achat de votre ticket d’entrée. Ce ticket vous donne accès à tout le bâtiment de la Porte de Hal, à son panorama et aux collections permanentes. Le ticket d’entrée vous donne également la possibilité de recevoir une réduction sur le prix d’entrée au célèbre Théâtre Royal de Toone.

Quand ? jusqu’au 4 décembre 2022 

« Lorsque les murs parlent »
L’exposition qui révèle comment les affiches ont influencé les mentalités européennes.
Du 30 avril au 13 novembre à la Maison de l’histoire européenne 

L’exposition « Lorsque les murs parlent ! » présente  150 affiches provenant du continent entier et datant des 100 dernières années. Les visiteurs pourront découvrir comment ces affiches ont influencé nos idées, nos opinions et nos perceptions de l’Europe. De la propagande des guerres mondiales et de la Guerre froide à l’essor des échanges culturels, du tourisme et des mouvements sociaux après la Seconde Guerre mondiale, l’exposition révèle les couches complexes de la division et de l’unité européennes.
Prix : gratuit
Adresse : Maison de l’histoire européenne Rue Belliard 135, 1000 Bruxelles