2017 « CONNAISSANCE ET OUBLI »

CONNAISSANCE ET OUBLI, du 16/09/2017 au  01/10/17

L’ASBL Les amis d’ma mère exposera dix jeunes artistes belges et internationaux, à la Chapelle de Boondael, 10 Square du Vieux Tilleul, 1050 Ixelles.
A votre agenda : 16.09 / 15h00 – 22h00.Finissage-événements : 01.10 / 13h00 – 22h00

Une ancienne légende veut que tout nouveau-né vienne au monde avec la connaissance absolue. Après la naissance survient un ange qui souffle sur le berceau… Sa mémoire s’évapore et le petit humain va devoir tout apprendre chaque jour de sa vie. Pourtant, quelquefois, il arrive qu’une trace lui revienne en mémoire et qu’il s’étonne et s’interroge sur cette impression de déjà-vu. Chaque jour de sa vie, il appartiendra à l’être humain de s’approprier les connaissances multiples, venues du fond des âges, issues des recherches et des progrès et augmentant à une vitesse croissante. Défi impossible à relever. Au moins, chaque personne pourra-t-elle, au fil des jours et des années, s’approprier une part de « la » connaissance en pénétrant cet univers par sa propre porte, en y suivant son propre chemin. Non sans l’inévitable influence du prisme de son appartenance, de sa culture et de l’inconscient collectif qui l’imprègne. Chaque jour de sa vie, il appartiendra aussi à l’être humain de faire connaissance avec lui-même. Et ce n’est sans doute pas le plus simple… Nuit après nuit, en s’endormant, chacun sombre dans l’oubli – pourtant traversé de la fulgurance des rêves ou des cauchemars d’un esprit qui travaille librement – et matin après matin, renaît à la mémoire et à la connaissance. La mémoire, les souvenirs, l’oubli… Chacun les vivra comme il le peut dans la joie, la souffrance ou l’indifférence. Ils sont eux-mêmes devenus champs de connaissances pour Freud, Ricœur, Bachelard et tant d’autres qui ont écrit à leur propos des pages décisives. Ils font eux-mêmes l’objet d’intuitions profondes qui ont inspiré des pages de littérature ou de musique, des toiles, des statues… Les dix jeunes artistes qui exposent à la chapelle de Boondael en ce début d’automne se sont à leur tour colletés avec la connaissance, l’oubli et la mémoire qui ont nourri leur travail et suscité leurs œuvres : souvenirs d’enfance, imprégnation de l’histoire, rejet d’un trop-plein d’informations superficielles… Dix parcours spécifiques, dix cheminements singuliers. Et une exposition collective qui, par le rapprochement de ces œuvres personnelles, les fait résonner autrement.

_________________  ////

Un comité artistique pour l’expo « Connaissance et Oubli »

Pour sa deuxième exposition, « Les Amis d’ma Mère » ont mis sur pied un comité artistique. Son rôle:  conseiller l’équipe dans sa démarche artistique, initier l’appel à projet autour du thème choisi pour l’exposition collective et sélectionner les artistes. Il évalue la maîtrise du travail des artistes ainsi que le potentiel de la qualité et de l’originalité de leur démarche.  Pour l’exposition collective « Connaissance et Oubli », il est composé de : Françoise Klein, directrice honoraire de l’École supérieure d’arts Saint-Luc -Bruxelles  http://www.stluc-bruxelles- esa.be/Francoise-Klein   Juan Paparella, artiste, professeur Saint Luc Bruxelles http://www.stluc-bruxelles- esa.be/Paparella  Christian Staquet, ESA-Bruxelles, ERG (BD) http://www.stluc-bruxelles- esa.be/Christian-Staquet    

La chapelle de Boondael : un écrin pour les rêves et l’oubli…

Cette magnifique chapelle, adossée à son arbre séculaire, fut pendant un siècle l’église paroissiale du hameau (puis du quartier) de Boondael, jusqu’à l’inauguration, en 1941, de la nouvelle église Saint-Adrien. Détruite à deux reprises par les guerres de religion, la chapelle a été reconstruite et une nouvelle fois agrandie en 1658, dans le style Renaissance qu’on lui connaît encore aujourd’hui. En 1927, on échappa de peu à une tragédie : la destruction de la chapelle Saint-Adrien. Elle ne doit sa survie qu’à une intervention de la Commission royale des monuments et des sites. Acquise par la commune d’Ixelles en 1954, la chapelle Saint-Adrien a été restaurée en 1996 sous la supervision de l’architecte Xavier Dubois. Depuis cette date, elle est un centre de culture et d’art renommé et unanimement apprécié.

________________  ////

L’exposition est organisée avec le soutien de la commune d’Ixelles et de la Région de Bruxelles-Capitale.